Sourire, un devoir ?

Sourire est une nécessité pour soi-même, un devoir pour les autres.

 

Effectivement, à quoi bon imposer à son prochain un air triste et larmoyant ?

A quoi bon imposer à autrui sa mélancolie voire son état dépressif ?

 

Que peuvent faire les autres de nos petits ou grands malheurs ?

Pas grand chose...à part nous plaindre.

Eux aussi ont leur lot de soucis, ce n'est pas la peine de leur en rajouter. 

 

Imaginons que tout le monde ne voit que le côté sombre de l'existence...mais on en mourrait tous !

Oui, quand on s'informe des actualités du monde, il n'y a aucune raison de sourire...mais que pouvons nous changer à cela en tant qu'individu ? S'il y avait un acte de ma part qui pourrait faire que le monde entier puisse s'adoucir, je le ferais.

Ayant conscience de mon incapacité à régler tous les problèmes du monde, j'ai décidé de me changer moi.

Je ne raconte plus mes petits ou grands malheurs. J'affiche une mine souriante par respect pour l'autre et parce qu'un sourire renvoie un sourire. (faites en l'expérience, souriez en disant juste un bonjour...il est rare que l'on ne vous réponde pas également avec un sourire).

Un sourire, cela illumine notre visage et enchante la vision d'autrui.

 

 

Il n'y  rien de plus triste que de voir quelqu'un faire la gueule! (excusez moi du terme, mais je n'en ai pas trouvé d'autre.)

 

Et il y a encore mieux qu'un sourire, c'est un rire, un fou rire...c'est un plaisir immense de la vie ! Vous ne trouvez pas ? 

HPIM1252 (2)

 

Séverine.